Skip to main content

Commencez à voter
 dès maintenant pour la présidentielle de 2022

VOTER LES PROPOSITIONS

Bienvenue sur la plateforme rdv2022.fr. Nous vous proposons ici d'élaborer un projet dont le fil rouge est celui de la justice sociale et écologique.

Chaque 1er jeudi du mois, de février à juillet, nous vous présenterons une série de propositions durant les Lives du projet, que vous pourrez voter, commenter, questionner.

SUIVRE LES LIVES DU PROJET

LE DASHBOARD DE LA PLATEFORME

Mise à jour : Mercredi 9 Juin 2021

Nombre de propositions soumises aux votes

57

Les thèmes les plus soutenus 👍

76%

Éducation

82%

Santé

83%

Travail

84%

Justice écologique

Février

Travail

Mars

Santé

Avril

Écologie

Mai

Éducation

Juin

Démocratie

Février

Travail

Mars

Santé

Avril

Justice écologique

Mai

Éducation

Juin

Démocratie

Vous souhaitez
participer ?

Connectez-vous pour voter

Vous souhaitez
participer ?

Connectez-vous pour voter

Vous souhaitez
participer ?

Connectez-vous pour voter

Vous souhaitez
participer ?

Connectez-vous pour voter

Vous souhaitez
participer ?

Connectez-vous pour voter

Les propositions

Travail

Première partie

Inventer l’entreprise nouvelle

Proposition 1

Mieux partager le pouvoir dans l’entreprise en généralisant la participation des administrateurs salariés dans les conseils d’administration

VOTER

Proposition 2

Interdire dans l’entreprise les écarts de rémunération de 1 à 20 entre le plus bas et le plus haut salaire

VOTER

Proposition 3

Accompagner les initiatives de réduction négociée du temps de travail hebdomadaire en encourageant les entreprises qui souhaitent engager la négociation sur la semaine de 4 jours

VOTER

Proposition 4

Développer une politique de pleine santé au travail pour mieux connaître, identifier et prévenir les risques et les maladies professionnelles

VOTER

Deuxième partie

Lutter contre l’ubérisation : protéger les indépendants et les travailleurs des plateformes

Proposition 5

Réformer le statut des auto-entrepreneurs, victimes de l’ubérisation, pour le limiter à sa vocation initiale de démarrage d’une entreprise ou d’activité de complément

VOTER

Proposition 6

Armer les travailleurs des plateformes et réguler celles-ci avec la création d’une autorité indépendante

VOTER

Proposition 7

Promouvoir l’économie sociale et solidaire – et notamment les coopératives d’activités – comme solution de protection des indépendants et des travailleurs des plateformes

VOTER

Proposition 8

Assurer la représentation syndicale des travailleurs indépendants dans les plateformes et élaborer une convention collective de branche

VOTER

Troisième partie

Investir dans la mutation écologique du tissu productif

Proposition 9

L’État doit investir dans la transition écologique et énergétique en adoptant une démarche volontariste pour devenir un acteur de la conversion industrielle.

VOTER

Proposition 10

« Former plutôt que licencier » – réduire temporairement le temps de travail pour former les salariés et accompagner la transformation de l’entreprise

VOTER

Proposition 11

Généraliser l’expérimentation « Territoire zéro chômeur de longue durée »

VOTER

Proposition 12

Donner aux salariés des droits nouveaux à la formation pour compenser les inégalités de formation initiale et financer une année de formation liée à un projet professionnel à l'initiative du salarié.

VOTER

Les propositions

Santé

Première partie

Prévention tout au long de la vie

Proposition 13

Mettre la question de la santé au coeur des politiques d’urbanisme pour éviter la création de zones d’habitation au bord des grands axes pollués – en gaz d’échappement comme en poussière de freins, bruits et autres : tous les grands projets d’urbanisme doivent contenir une EIS (évaluation d’impact en santé) préalable à leur adoption

VOTER

Proposition 14

Instaurer un « toxiscore » sur les produits alimentaires, l’habillement, les matériaux de construction et les biens de consommation, un étiquetage obligatoire qui informe sur la présence de substances toxiques

VOTER

Proposition 15

Mieux reconnaître et réparer les risques et maladies professionnels, notamment en révisant le tableau des maladies professionnelles pour prendre notamment en compte les risques émergents et les polyexpositions, en abaissant le taux minimal d’incapacité permanente partielle (IPP) pour reconnaître les affections psychiques (burn out) et en rétablissant les critères de pénibilité.

VOTER

Proposition 16

Augmenter le nombre et les salaires des infirmier·es et des médecins scolaires pour répondre aux besoins de suivi des élèves et accroître l’attractivité des postes

VOTER

Proposition 17

Construire un plan de lutte contre le tabagisme avec l’objectif de parvenir en 10 ans à la première « génération sans tabac », en poursuivant l'augmentation des prix du tabac et en étendant les interdictions de fumer dans les lieux publics extérieurs

VOTER

Proposition 18

Expérimenter un remboursement par la Sécurité sociale du sport sur ordonnance pour certaines affections de longue durée

VOTER

Proposition 19

Faire de la santé mentale la grande cause du quinquennat – Mettre à niveau les financements de la psychiatrie, paupérisée depuis de nombreuses années. Un plan d’augmentation des budgets de 10 % en 5 ans sera nécessaire pour renforcer les effectifs soignants, créer des structures de soins innovantes, et développer les compétences de tous les professionnels par des formations spécifiques

VOTER

Deuxième partie

Égalité dans l’accès à des soins de qualité

Proposition 20

Éradiquer les déserts médicaux en dix ans – Pour les nouveaux étudiants, instaurer une obligation d’installation aidée de 5 ans dans les territoires sous-dotés, selon des règles à définir avec les doyens, les ARS et les organisations professionnelles et étudiantes

VOTER

Proposition 21

Sanctuarisation et extension des ressources de la Sécurité sociale, grâce notamment à une CSG progressive qui nécessiterait d’unifier les taux selon les types de revenus et d’être « familialisée » pour tenir compte de l’ensemble des revenus du foyer fiscal

VOTER

Proposition 22

Étendre le champ de la prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale pour tous et redéfinir à l’issue d’un débat démocratique, tenant compte de la nouvelle approche de la santé que nous proposons, un panier de prévention et de soins solidaire remboursé à 100 % par la Sécurité sociale

VOTER

Proposition 23

Tirer les enseignements de la pandémieRenforcer l’offre de soins en réanimation, pour atteindre l’objectif cible de 10 000 lits disponibles en cas de crise par modulation des lits de soins intensifs et par la formation spécialisée de personnels infirmiers exerçant dans d’autres services (modèle allemand)

VOTER

Troisième partie

L’attention aux publics vulnérables ou spécifiques

Proposition 24

Créer des dispositifs spécialement adaptés aux besoins des personnes vivant avec un handicap dans les structures de santé, pour les adultes comme pour les enfants (exemple : centre multidisciplinaire adapaté aux troubles autistiques), en favorisant le plus possible le respect des habitudes de vie et le choix des personnes concernées

VOTER

Proposition 25

Lancer un vaste plan de médicalisation des Ehpad pour tendre vers un ratio situé entre 0,8 et 1 agent par lit dans les Ehpad à l’horizon 2026. Les PLFSS successifs devront mobiliser un milliard par an pendant 5 ans car ce coût ne saurait peser une fois de plus sur les familles

VOTER

Proposition 26

Faire du logement adapté une priorité pour ne plus déplorer 10 000 décès par an du fait d’accidents domestiques chez les plus de 65 ans

VOTER

Proposition 27

Lutter contre la précarité menstruelle – Application du « 100 % remboursement », ou prise en charge des achats de protections féminines périodiques, pour les femmes en situation de précarité

VOTER

Les propositions

Justice écologique

Première partie

La puissance publique et la démocratie au service de la transition

Proposition 28

Compléter le PIB par des indicateurs de respect des objectifs du développement durable.

VOTER

Proposition 29

Inscrire les objectifs du développement durable et la préservation des biens communs mondiaux dans la Constitution, au sommet de la hiérarchie des normes

VOTER

Proposition 30

Faire évoluer la politique de l’Union européenne en matière de justice écologique notamment à travers un plan d’investissement massif associant Union européenne, États et collectivités locales pour gagner la course de vitesse contre le changement climatique, transformer les infrastructures, financer les transformations de l’industrie, assurer la solidarité.

VOTER

Proposition 31

Pour un bouclier social-écologique face aux inégalités et risques de perte d’emploi : Créer un ISF vert qui financerait exclusivement et directement l'accompagnement social à la transition écologique pour les plus modestes (changement de véhicule, nourriture de qualité, abonnements au train ...)

VOTER

Deuxième partie

Green deal : des balises pour la transformation écologique et sociale de nos modes de vie

Proposition 33

Des villes zéro carbone : Instaurer un plan local d’urbanisme bioclimatique. C’est la pièce maîtresse de l’urbanisme durable pour mieux anticiper, atténuer ou adapter aux dérèglements climatiques. En définissant un cadre réglementaire local ambitieux, ce PLU permet de porter les enjeux tels que le zéro artificialisation nette et/ou neutralité carbone sur toutes les futures opérations d’urbanisme, et ce aux différentes échelles

VOTER

Proposition 34

Industrie de demain - Créer une TVA circulaire pour donner une « seconde vie » aux produits. De nombreux pays européens ont d’ores et déjà institué des taux réduits, c’est pourquoi nous proposons d’instituer une TVA réduite à 5,5% aux activités de réparation et de réemploi et à la vente de biens d’occasion, de produits reconditionnés et éco-conçus, de matières recyclées et des produits qui en sont issus

VOTER

Proposition 35

Agriculture et alimentation - Faire de l’agroécologie le modèle de référence et viser en 2030 une capacité à produire pour 2/3 avec les labels Agriculture biologique (AB) et la certification Haute Valeur environnementale (HVE) de niveau 3, avec des cahiers des charges qui doivent être enrichis de la dimension carbone

VOTER

Proposition 36

La durabilité de la pêche et des cultures marines - Il nous faut passer d’une approche centrée sur l’absence de surpêche à une approche écosystémique, c’est-à-dire qui recherche l’impact minimum sur les écosystèmes (les fonds marins, les espèces non-ciblées, etc.). Des expériences innovantes — telles que le développement de filets de pêche biodégradables — émergent. Elles doivent être soutenues, encouragées.

VOTER

Proposition 37

Abandonner le projet Hercule ; et préserver le caractère public d’EDF et réunir RTE, ENEDIS, GRT gaz et GRDF au sein d’un pôle public fédérant les réseaux de la transition.

VOTER

Proposition 38

Mobilités - Aborder le rail comme un bien commun : refuser la marche forcée vers l’ouverture à la concurrence ; promouvoir une nouvelle approche du fret et des flux logistiques ; améliorer les liaisons ferroviaires nationales, en particulier les liaisons entre régions pour réduire les durées de trajet.

VOTER

Proposition 39

Habitat et logement - Prime climat : 10 ans pour en finir avec les passoires thermiques et sortir 12 millions de personnes de la précarité énergétique. La « prime pour le climat », c’est zéro avance de trésorerie pour les propriétaires au moment des travaux grâce à un préfinancement public couvrant jusqu’à 100 % des coûts de rénovation thermique et d’acquisition des équipement

VOTER

Troisième partie

Interdépendances et solidarités one health

Proposition 40

Pour prévenir les épidémies, nous proposons : la hausse des investissements dans les infrastructures de santé et les réseaux de surveillance des maladies infectieuses ; la réduction et le contrôle drastique du commerce d’animaux sauvages ; le partage rapide et clair des informations entre scientifiques ; l’éducation et la sensibilisation des populations et des décideurs politiques à l’interconnexion du vivant.

VOTER

Proposition 41

Instaurer un véritable crime d’écocide, défini dans la proposition de loi des députés socialistes comme « toute action concertée et délibérée tendant à causer directement des dommages étendus, irréversibles et irréparables à un écosystème, commise en connaissance des conséquences »

VOTER

Proposition 42

Ériger le développement durable (et non la libéralisation des échanges comme c’est le cas aujourd’hui d’après l’article 206 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) comme principe cardinal des accords de partenariat économique de l’Union européenne

VOTER

Les propositions

Éducation

Première partie

La République, du berceau à l'entrée dans l'âge adulte

Proposition 43

Améliorer la professionnalisation des travailleurs sociaux – Systématiser l’analyse et la supervision des pratiques pour les éducateurs travaillant auprès des jeunes, et rendre obligatoire la formation continue pour les travailleurs sociaux, seule profession à ne pas en disposer.

VOTER

Proposition 44

Pour supprimer un problème majeur du système actuel de protection de l’enfance qui conduit à couper la prise en charge de façon brutale à partir de 18 ans, il est proposé de rendre obligatoire la proposition par le conseil départemental d’un contrat « jeune majeur » aux jeunes confiés de 18 à 21 ans, et de façon optionnelle jusqu’à leurs 25 ans

VOTER

Proposition 45

Prolonger la durée du congé paternité à 3 mois et le rendre obligatoire.

VOTER

Proposition 46

Mettre en place une plateforme « Mon 1er logement » (réunissant CROUS, collectivités, bailleurs sociaux, etc.) qui recense sur un territoire toutes les offres de logements dans un périmètre adapté à la situation des jeunes qui sont en recherche d’un logement. Cette plateforme proposerait également un accompagnement à la recherche de logement.

VOTER

Proposition 47

La mise en place d’un « pass’sport » à l’échelle nationale, afin de favoriser l’accès des jeunes à la pratique sportive en club. Ce « pass’sport » prendrait la forme d’une aide financière de 50 euros dans le cadre d’une prise de licence dans un club sportif.

VOTER

Proposition 49

Création d’un minimum jeunesse, ouvert aux 18-24 ans. Du même montant que le RSA, ce « minimum jeunesse » a vocation à être un « filet de sécurité » reposant sur trois principes : automaticité du versement, pour lutter contre le phénomène de non-recours ; conditionnalité du versement selon le niveau des revenus, comme pour le RSA ; non-conditionnalité du versement au respect de certaines obligations.

VOTER

Proposition 48

Créer une bourse d'aide à la création artistique pour les jeunes pilotée par les différentes directions régionales des affaires culturelles (DRAC) pour permettre aux jeunes artistes de se consacrer pleinement à leur activité de création.

VOTER

Proposition 50

Création d’une « dotation tremplin » – Agir en faveur de l’égalité réelle et concrète de toutes et tous, en donnant à chacun, dès ses 18 ans, un capital permettant de financer tout ou partie de sa formation et de ses projets et ainsi de s’insérer plus facilement dans le marché de l’emploi, indépendamment de son profil social. Concrètement, à 18 ans, une « dotation tremplin » de 5 000 euros viendrait abonder le compte personnel d’activité (CPA) de chaque jeune concerné, qui serait automatiquement ouvert pour l’occasion.

VOTER

Proposition 51

Écrire une nouvelle page dans la longue histoire du droit de vote dans notre pays, en l’ouvrant dès 16 ans, au bénéfice d’environ 1,5 million de jeunes.

VOTER

Proposition 52

Mettre en place un « Erasmus pour tous » qui permettra à chaque jeune européen de 16 à 25 ans de bénéficier d’une bourse à la mobilité ​allant jusqu'à 5 000 euros pour mener un projet éducatif, professionnel ou associatif dans un autre pays européen que le sien. Ce dispositif donnera la priorité aux jeunes engagés dans la formation professionnelle et dans l’apprentissage, ainsi qu’aux territoires les plus isolés et défavorisés en Europe.

VOTER

Deuxième partie

L'émancipation par l'école

Proposition 53

Rompre avec des décennies de malthusianisme, de ségrégation sociale et scolaire et d’élitisme en agissant sur la carte scolaire pour créer de la mixité sociale et scolaire dès l’école maternelle ; en intégrant l’enseignement privé sous contrat dans la carte scolaire ; en diversifiant les démarches pédagogiques pour intéresser tous les élèves.

VOTER

Proposition 54

Organiser des « Assises de l'Éducation prioritaire » dès l’automne 2022 pour : évaluer les effets et affiner les besoins de l’éducation prioritaire de façon collective et transparente ; élaborer avec les acteurs du terrain un nouveau référentiel permettant d’actualiser la cartographie des établissements prioritaires, les moyens nécessaires, les pédagogies et les évaluations adaptées.

VOTER

Troisième partie

Une ambition retrouvée pour la recherche et l'université

Proposition 55

Avant toute action dans ce domaine, renforcer les financements de la recherche publique et de l’université, et réaffirmer dans la loi les principes des libertés académiques et de collégialité.

VOTER

Proposition 56

Garantir l'accès à l'enseignement supérieur et mettre en place les conditions de la réussite étudianteRemplacer Parcoursup par un nouveau parcours d’orientation plus respectueux du projet personnel des jeunes, mettre fin à une sélection par les capacités d’accueil quand elles sont seulement le résultat de la pénurie de moyens des universités.

VOTER

Proposition 57

Un renouveau de l’emploi scientifique – Mettre en place un plan pluriannuel national de recrutement sur 10 ans sur des postes pérennes dans les universités et dans les organismes de recherche ; Accélérer la revalorisation des carrières de tous les personnels, y compris les personnels techniques et administratifs, pour retrouver les standards internationaux ; Rendre du « temps de recherche aux enseignants-chercheurs » : porter une politique ambitieuse de revalorisation du doctorat.

 

VOTER

Les propositions

Démocratie

Première partie

Démocratiser et donner une nouvelle place aux citoyens à tous les niveaux

Proposition 58

Ouvrir le droit de vote aux étrangers pour les élections locales.

VOTER

Proposition 59

Aller au bout de la parité nationalement et localement pour éviter les stratégies d’évitement : parité au sein du gouvernement, aux élections législatives et sénatoriales au niveau national et renforcement des sanctions en cas de non-respect de la parité. Au niveau local, parité de l’exécutif communautaire, du binôme maire/premier adjoint, du binôme Président·e/ 1er vice-président·e pour les intercommunalités, départements et régions.

VOTER

Proposition 60

Faire que les choix politiques comptent et pèsent en facilitant les modalités de vote (vote par correspondance, sur trois jours) et en reconnaissant tous les choix (reconnaissance du vote blanc).

VOTER

Proposition 61

Inverser le calendrier électoral en avançant les élections législatives avant les élections présidentielles.

VOTER

Proposition 62

Mettre en place la possibilité d’amendements citoyens voire, de façon encadrée, de lois d’initiative citoyenne.

VOTER

Proposition 63

Revivifier le droit de pétition en révisant les seuils de recevabilité et en amenant le législateur à se saisir plus facilement de ce type de requête.

VOTER

Deuxième partie

Reprendre le contrôle : « déprésidentialiser » et « parlementariser » nos institutions

Proposition 64

Offrir la possibilité d’une motion de censure constructive, qui veut que l’on ne renverse un gouvernement qu’en le remplaçant, ce qui signifie que la motion devra proposer un chef de gouvernement pour remplacer celui qu’elle propose de renverser.

VOTER

Proposition 65

Limiter drastiquement les ordonnances, qui permettent au gouvernement de prendre des mesures qui relèvent normalement de la compétence du Parlement aux sujets techniques.

VOTER

Proposition 66

Faciliter la saisine du Conseil constitutionnel (saisine conjointe député et sénateurs et abaissement des seuils de saisine).

VOTER

Proposition 67

Autoriser les commissions d’enquête communes entre Assemblée nationale et Sénat.

VOTER

Proposition 68

Accroître le recours aux commissions d’enquête et aux missions d’information pour l’opposition.

VOTER

Troisième partie

Faire confiance à nos territoires et recentrer l’État sur ses missions essentielles

Proposition 69

Renverser la logique qui préside à notre organisation institutionnelle et de réorganiser les compétences en resserrant l’État sur ses compétences régaliennes ; énumérant celles-ci dans la Constitution ; et en laissant le reste des compétences aux collectivités locales, qui ne pourront être remises en cause.

VOTER

Proposition 70

Construire le territoire de la demi-heure ou de la ville du quart d’heure. Chacun doit pouvoir travailler, s’approvisionner, apprendre, se soigner et accéder aux loisirs à moins de 30 minutes de chez lui, ou à moins d’un quart d’heure en ville.

VOTER

Proposition 71

Créer des pactes coopératifs interterritoriaux qui doivent permettre de remettre au cœur des problématiques non les perspectives organisationnelles mais bien les citoyens, le territoire vécu, la notion d’équité et l’aspect coopératif au détriment de la concurrence territoriale.

VOTER
#rdv2022
Bienvenue sur rdv2022.fr, commencez à voter !
#rdv2022